Profil Facebook
Profil Twitter
Profil Tumblr
Profil You tube
Profil Issuu
  • Twitter: assesolidarite

  • Ultimatum

    Manifester en toute sécurité

    25 mai 2015

    Participer à une manifestation est souvent une expérience plaisante : s'exprimer est un droit important! Manifester peut toutefois rapidement se transformer en fardeau si l'on s'y prend mal. Voici quelques trucs pour s'assurer de manifester en toute sécurité.

    Avant la manifestation

    La meilleure manière d'avoir du plaisir dans une manifestation est de s'y préparer adéquatement. Assurez-vous de bien dormir, de boire beaucoup d'eau et d'avoir bien mangé avant une manifestation. Le meilleur remède est toujours la prévention!

    Des ami-e-s, ça change tout

    Il est toujours plus intéressant de manifester avec des ami‑e‑s. Contactez‑les avant la manifestation et donnez‑vous un point de rencontre un peu à l'écart du lieu de rassemblement pour mieux vous retrouver.

    Manifester avec des ami‑e‑s est également plus sécuritaire. S'il vous arrive quelque chose (cheville foulée, malaise, etc.) il est toujours plus rassurant de se faire aider par des personnes connues.

    Astuce : apportez une pancarte ou un drapeau facilement reconnaissable pour servir de point de repère à votre groupe. Une fois dans la manifestation, il sera plus facile de ne pas perdre les autres.

    Pendant la manifestation

    Un peu avant le début de la manifestation, mettez‑vous deux à deux avec une amie ou un ami. Restez ensemble tout au long de la manifestation. Il est possible que dans le tumulte de la manifestation vous perdiez votre groupe de départ; en étant deux tout au long de la manifestation, vous vous assurez de connaître une personne en cas de pépin.

    Une fois la manifestation commencée, restez derrière la bannière de tête. Les organisatrices et les organisateurs connaissent le trajet, pas vous! Dépasser la bannière de tête peut également être dangereux s'il y a un camion de son : la personne au volant s'efforce de pas écraser personne, mieux vaut lui faciliter la tâche.

    Il est possible que la police décide d’intervenir lors de la manifestation. Peu importe ce qui arrive, il est nécessaire de rester calme. Si la police décide de charger la manifestation, déplacez-vous rapidement mais évitez de courir. En plus de créer un effet de panique, vous risquez de piétiner les camarades ayant perdu l’équilibre.

    Durant la manifestation, ne vous asseyez jamais par terre. En restant debout, vous vous assurez de pouvoir vous déplacer rapidement en cas de besoin. Une personne assise peut également se faire piétiner si la foule se met à courir sous l’effet de la panique.

    Si jamais l’antiémeute utilise des agents chimiques (poivre de cayenne, gaz lacrymogène, etc.), couvrez-vous les yeux et le visage. Si vous êtes aspergé-e-s, restez calme. La panique et l’hyperventilation augmentent beaucoup l’intensité et la durée de la douleur. En temps normal, la sensation de brûlure disparaîtra après quelques dizaines de minutes.

    Vous pouvez vous rincer le visage et les yeux avec de l’eau froide ou une solution anti-acide diluée. Attention de ne pas vous frotter les yeux ou vous toucher le visage! Vous ne ferez que répandre l’agent irritant et la situation sera pire. Une fois chez vous, il faut s’assurer de bien laver ses vêtements et son sac pour enlever toute trace d’agents chimiques.

    Il y a souvent des personnes formées à donner les premiers soins dans les manifestations. Vous pouvez reconnaître ces personnes grâce aux croix rouges apposées sur leurs vêtements ou sur leurs sacs. En cas de problème, dirigez-vous vers une de ces personnes et demandez-leur de l’aide.

    En cas d'arrestation, restez calme et évitez de parler à la police. Les seules choses que les agentes et les agents peuvent vous demander sont votre nom, votre âge et votre adresse.

    Peu importe la raison, si vous ne vous sentez plus à l'aise dans une manifestation ou que vous ne vous sentez plus en sécurité, n'hésitez pas à partir. N'oubliez pas d'aviser les personnes avec qui vous êtes venues de votre décision.

    Si jamais plusieurs personnes affirment qu'il est temps de se disperser, il est peut‑être bon de les écouter. La force d'une manifestation est dans son nombre. Plus les manifestantes et les manifestants sont en grand nombre, plus vous êtes en sécurité. Si vous avez l'impression que vous n'êtes plus beaucoup à manifester, il peut être plus sage de quitter.

    Après la manifestation

    C'est bon, vous en avez assez et vous avez décidé de quitter la manifestation. Peu importe si la manifestation est terminée ou non, il est important de ne pas partir seul‑e. Si vous voulez vous en aller, partez avez l'ami‑e avec qui vous êtes jumelé-e-s ou avec les personnes de votre groupe.

    Il peut être bon de parler de son expérience – bonne ou mauvaise – avec ses ami‑e‑s. Cela est souvent libérateur et permet d'éviter de répéter ses erreurs et de mieux s'organiser pour la prochaine fois.

    Rappelez‑vous : une manifestation agréable est souvent une manifestation pour laquelle on s'est préparé!

    Pour aller plus loin: http://www.blackcrosscollective.org/page14.html

    19 septembre 2018

    Campagne 2018-2019 : l’ASSÉ amorce une campagne contre la marchandisation de l’éducation

    CAMPAGNE 2018-2019 : L’ASSÉ AMORCE UNE CAMPAGNE CONTRE LA MARCHANDISATION DE L’ÉDUCATION MONTRÉAL, 16 septembre 2018 — Lors du congrès tenu en avril dernier, les associations membres ont décidé d’unir leurs efforts dans la prochaine année afin de lutter contre la marchandisation … Lire la suite

    4 mai 2017

    Congrès annuel 2016-2017 : L’ASSÉ démarre une campagne contre la culture du viol

    CONGRÈS ANNUEL 2016-2017 : L’ASSÉ DÉMARRE UNE CAMPAGNE CONTRE LA CULTURE DU VIOL QUÉBEC, 30 avril – Réunies à Québec les 29 et 30 avril, les associations membres de l’Association pour une solidarité syndicale étudiante ont adopté un plan d’action … Lire la suite

    31 mars 2017

    L’ASSÉ appuie la campagne « Ensemble pour une politique familiale aux études ! »

    L’ASSÉ APPUIE LA CAMPAGNE « ENSEMBLE POUR UNE POLITIQUE FAMILIALE AUX ÉTUDES! » L’Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) est une association étudiante nationale fondée en 2001, qui représente plus de 70 000 membres partout à travers la province. Dans ses principes … Lire la suite