Profil Facebook
Profil Twitter
Profil Tumblr
Profil You tube
Profil Issuu
  • Twitter: assesolidarite

  • Ultimatum

    L’Association militante des élèves du secondaire

    26 mai 2015

    Une membre de l'AMÉS

    L'Association militante des élèves du secondaire (AMÉS) est une initiative toute récente, née du contexte de la grève étudiante du printemps. Elle a d'abord vu le jour pour répondre à la nécessité de mettre en contact les groupes déjà présents dans les écoles. Un peu partout, le support à la mobilisation contre l'austérité et les hydrocarbures se dessinait, sous la forme de comités de soutien structurés, de petits groupes informels ou tout simplement par la présence d'élèves concerné-e-s et impliqué-e-s dans la lutte. Quelques actions avaient déjà lieu : séances d'informations, débats, sit-in, manifestations internes, etc. Le dimanche 22 mars 2015, une première réunion a eu lieu entre des jeunes de différentes écoles et a mené à la création de l'AMÉS.

    C'est dans une volonté de se libérer des contraintes avec lesquelles doivent composer les conseils d'élèves que l'AMÉS a été créée. Elle souhaite se dissocier de ces structures, qui sont limitées par leurs relations étroites avec les directions, mais aussi - d'une certaine manière - par leur mandat de représentation. Comme les discussions de nature politique sont absentes des élections des conseils, qu'un représentant ou une représentante prenne une position de cette nature au nom des élèves serait délicat. L'AMÉS, elle, ne se considère aucunement comme « la voix des jeunes ». Elle n'aspire pas à être une structure comme les associations étudiantes collégiales et universitaires. Elle se voit plutôt comme une organisation complémentaire aux conseils d'élèves, une organisation avec des intentions plus combatives, qui répondrait à un besoin bien différent : celui d'agir politiquement.

    L'AMÉS se donne le double objectif de participer aux luttes à la hauteur de ses moyens et de faire entrer les débats qui animent la société à l'intérieur des écoles.

    Les élèves du secondaire sont souvent perçu-e-s comme des enfants facilement influençables et trop peu politisé-e-s pour être pris en considération dans les débats publics. Cette initiative vient démentir ce cliché. L'AMÉS souhaite stimuler les questionnements politiques dans les écoles, car elle croit les jeunes prêts et prêtes à s'interroger et à se positionner.

    D'abord et avant tout, l'association se veut un espace de partage des expériences et d'entraide entre les élèves mobilisé-e-s. Elle a déjà servi à échanger des idées et des suggestions quant aux actions à entreprendre dans les institutions, aux rapports parfois difficiles avec les directions, à la complexité des processus de sensibilisation des autres élèves, etc.

    Elle souhaite aussi coordonner (dans la mesure du possible et quand cela est pertinent) les mobilisations dans les écoles secondaires. C'est dans cette optique qu'elle a organisé, durant la manifestation nationale du 2 avril, un contingent «Secondaire contre l'austérité», qui a permis de faciliter l'accès à la manifestation et de rendre la présence des élèves plus visible. Une manifestation de jeunes du secondaire contre l'austérité a aussi eu lieu le 3 mai dernier, à l'initiative de l'AMÉS.

    Le jeudi 16 février à 13h30, Parc de la Francophonie, Québec

    Manifestation contre le rendez-vous national de la main d’oeuvre

    « Le 21e siècle amène une vague de profonds changements économiques et sociaux dont nous commençons à peine à apprécier l’ampleur » avait déclaré Philippe Couillard dans son communiqué par rapport au Rendez-vous national sur la main-d’œuvre. Il est par … Lire la suite

    Autres événements à venir

    23 janvier 2017

    Les syndicats de l’Université de Montréal dénoncent le coup d’État de l’administration

    LES SYNDICATS DE L’UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL DÉNONCENT LE COUP D’ÉTAT DE L’ADMINISTRATION MONTRÉAL, le 23 janv. 2017 /CNW Telbec/ – Aujourd’hui, l’administration de l’Université de Montréal (UdeM) soumettra à l’Assemblée universitaire un projet de refonte de la Charte de l’UdeM. … Lire la suite

    12 janvier 2017

    Déclaration conjointe de l’ASSÉ et de l’AVEQ dénonçant le manque d’inclusion des survivant.es dans les consultations gouvernementales d’agression sexuelle

    Montreal, le 12 janvier 2017 Aujourd’hui, l’Association pour une Solidarité Syndicale Étudiante (ASSÉ) et l’Association pour la Voix de Étudiante au Québec (AVEQ) publient conjointement aux consultations pour la violence sexuelle annoncées par la ministre Hélène David. Tout en accueillant … Lire la suite

    15 décembre 2016

    L’ASSÉ réagit à un réinvestissement de façade en éducation

    L’ASSÉ RÉAGIT À UN RÉINVESTISSEMENT DE FAÇADE EN ÉDUCATION La ministre de l’Enseignement supérieur Hélène David a annoncé au cours de deux sorties récentes des sommes de 80 millions injectées dans l’aide financière aux études, et de 12 millions dans … Lire la suite